Dossier

Les dossiers de Fumbles !

vendredi 20 mai 2016

Dossier - Les jeux d’enfoirés

couto.jpg Il existe un très grand nombre de style de jeu, les jeux de gestion, de pose d’ouvrier, d’ambiance, etc. Mais il en est un que l’on affectionne tout particulièrement à Fumbles ce sont les jeux d’enf…, les jeux d’enc…, les jeux de pu… heuuu, les jeux d’opportunisme dirons-nous dans un langage plus soutenu.

Quel sont les critères pour obtenir ce genre de jeu ?

    1.	Deux équipes

Il faut obligatoirement avoir un conflit d’intérêt dans le jeu. En effet il n’est pas possible de passer pour un enfoiré si le jeu est entièrement en équipe. Faire perdre l’équipe ne permet pas de gagner. Par contre ne pas être dans la même équipe permet d’être en conflit et de faire couler une équipe en étant dans l’autre.

    2.	Les objectifs cachés

Les objectifs différents entre deux équipes est un premier point mais le mieux reste encore d’avoir un objectif caché. Le secret permet aux différentes équipes de faire monter la sauce, qui est avec moi ? Le secret détruit la certitude et permet de bluffer sur ses propres intentions.

    3.	L’opportunisme / la négociation / la trahison (le backstab)

Et le point le plus important est de pouvoir saisir toutes les opportunités pour gagner et cela même si un autre est en difficulté. Quel plaisir de promettre quelque chose et d’obtenir la contrepartie sans rien payer. Voir les yeux de son plus proche allié lorsqu’il sent la lame du couteau s’enfoncer dans son dos et qu’il vous voit au bout du manche.

Une fois tous ces ingrédients obtenus mélangez bien fort et vous obtiendrez un magnifique jeu. Petite précaution d’emploi tout de même, il faut choisir avec parcimonie les joueurs que vous prendrez pour ce genre de jeu. Evitez les mauvais perdants et les gens qui sont rancunier. Rappelez-vous qu’il ne s’agit que d’un jeu, le comportement dans celui-ci n’est pas à prendre au premier degré.

La sélection Fumbles :

The Island est le plus conflictuel. En effet chacun pour soi au commencement de ce jeu mais le jeu se transforme en une vengeance personnel. L’ile de l’Atlantide coule et vos explorateurs ont récoltés quelques trésors. A vous de les sauver sur des iles au large. Mais le problème c’est que les eaux sont peuplées de requins, de baleines et de dragon de mer. A la fin de chaque tour les joueurs contrôlent les monstres et quelques explorateurs adverses finissent en général au fond de l’océan. Mais au tour d’après votre adversaire se vengera subtilement en ciblant vos explorateurs avec les monstres.

Les naufragés du Titanic vous met dans la peau d’un membre d’équipage dans une barque. Il va falloir sauver votre meilleur ami et tuer votre pire ennemi mais personne ne sais appart vous qui vous aimez ou pas. Le jeu vous laisse la possibilité de voler les possessions des autres, de leur prendre leur place, de leur promettre mais de ne pas tenir parole, de jeter des appâts pour attirer les requins quand les copains sont tombés à l’eau. Bref un jeu qui mérite bien sa place dans ce dossier.

Panic Station reste une valeur sûre dans l’angoisse et le doute. Une station spatiale et des marines qui doivent éliminer la menace alien, malheureusement un d’entre eux est parasité par un alien dès son arrivée et il va devoir jouer contre les autres. A chaque rencontre entre deux personnage un échange est fait et pour chaque échange une chance de devenir un alien. La tension est palpable à chaque échange entre les deux personnages mais les autres joueurs ne peuvent pas s’empêcher de douter des deux individus qui sourient une fois la transaction finie.

Dead of Winter : à la croisée des chemins. La colonie s’est montée juste après l’invasion des zombies. Chaque joueur habite dans cette colonie mais pour la faire survivre il va falloir avancer en groupe. Ce principe est totalement en opposions avec l’objectif solo qui existe dans le jeu ainsi que le traitre qui ne cherche qu’à éradiquer la colonie même si il en fait partie.

Avalon un jeu où l’on interprète des chevaliers qui partent en mission pour retrouver le Graal. Cependant parmi les chevaliers il y en a qui sont fidèle à Mordred et vont chercher à faire échouer les missions. En plus de cela Merlin connait les méchants et pourrait aider les fidèles d’Arthur. Mais si les méchants découvrent l’identité de Merlin, les gentils perdent. Un beau jeu de négociation et de déduction.

• Notre jeu préféré c’est Battlesar Galactica. Un vaisseau, un équipage et des Cylons. Dans le personnel du vaisseau se sont faufilé un ou deux Cylons. L’équipage souhaite sauver le vaisseau tandis que les Cylons vont chercher l’explosion spectaculaire. Un système de vote caché permet de gérer les différentes crises (pénurie d’eau, panne des ordinateurs…) chacun votant dans son propre intérêt en fonction de son groupe. Si un Cylon est sur le point d’être repéré et qu’il veut éviter la prison il peut alors se révéler et jouer en pleine lumière. Le saboteur peut alors nuire mais de manière plus soft qu’avant.

vendredi 23 janvier 2015

Dossier - Le JDR

123-le-jdr.jpg

Et oui à Fumbles nous vous proposons du JDR ou Jeu De Rôle mais en quoi cela consiste ? C’est une réunion de joueurs, en fonction des joueurs on peut être entre 2 et une dizaine de personnes. On prend une table et on s’assoit autour. Et là une distinction arrive il va y avoir deux types de joueurs. En général un joueur sera appelé Maître de Jeu ou MJ. C’est lui qui connait les règles et en général qui propose la partie. Les autres seront les Joueurs (ou PJ = Personnages Joueurs) et ils vont interpréter un rôle dans l’histoire que vas leur proposer le MJ. Une fois que tout le monde est d’accord autour de la table on lance la partie. Le MJ va décrire les environnements et jouer le rôle des personnages qui ne sont pas des PJ, on appel ces personnages les PNJ (Personnages Non Joueurs). Et puis c’est fini j’ai envie de dire. Chaque joueur va jouer un personnage dans la fiction qui est décrite par le MJ. Pour faire l’analogie avec les jeux vidéo tout le monde as une manette et le MJ est la console/PC qui vous montre sur l’écran ce que vous pouvez faire.

Comment un joueur peut-il jouer ? C’est par le dialogue que l’on progresse. Chaque joueur va décrire son action par la parole. Par exemple : Joueur : Je regarde dans la pièce pour voir si je trouve un indice. MJ : Oui effectivement il y a surement quelque chose ici lance moi un jet d’objet caché.

C’est quoi un jet ?

L’outil de prédilection du rolliste ou joueur de jeu de rôle est le dé. Et comme il adore ça il en a des bizarres. Effectivement nous sommes amenés à lancer des dés classiques que nous appelons D6 ou dé à six faces. Ce sont les cubes que tout le monde connais. Mais il en existe d’autres, les pyramides à 4 faces les D4, les D8, D10, D12, D20, D100 et j’en oublie certainement. Tous ces types de dés servent à représenter le hasard dans la fiction. La porte est fermée à clé, mon personnage peut-il l’ouvrir quand même ? Et bien lançons les dés pour le découvrir.

Mon personnage est un voleur professionnel et le joueur à côté de moi est banquier j’ai plus de chance d’ouvrir cette porte que lui normalement ? Effectivement le dé permet de déterminer certaines choses aléatoires mais en fonction de votre personnage on peut faire des ajustements. Chaque joueur à une fiche de personnage avec des indications sur ce qu’il sait ou ne sais pas faire. Le voleur aura des bonus sur ces dés s’il veut ouvrir un coffre ou une porte, par contre il aura un malus s’il cherche à faire des placements en bourses.

Quels sont les personnages possibles ?

Tout est possible, certains jeux vont vous placer à la préhistoire, d’autre à la renaissance, d’autre dans le futur. C’est le MJ qui donnera l’époque, ce qui existe dans le monde que vous jouez etc. Vous pouvez très bien jouer un dinosaure, comme un banquier ou un pirate spatial.

J’aime bien Star Wars on peut jouer à ça ? En général tout a déjà été adapté au moins une fois en JDR. Il suffit de le trouver sur internet. Si personne ne connais le jeu que vous souhaitez faire, chercher le et regarder les règles, vous deviendrez alors le MJ de ce jeu. Il ne vous restera plus qu’à convaincre les autres de jouer dans l’univers que vous avez choisi et c’est parti.

Voici une présentation rapide de ce qu’est le jeu de rôle, sachez qu’il existe tous un tas de jeux avec ou sans MJ, avec ou sans dé. La seule limite du jeu est votre imagination, tout peut arriver et le MJ y veillera pour animer la partie. J’espère que ce descriptif vous donnera envie de venir essayer le JDR à notre association.