jeudi 8 janvier 2015

Test - Andor

121-andor.jpg

Le territoire d’Andor est menacé, quatre héros vont se révéler et tenter de protéger la terre qui les a vue grandir.

C’est du plateau ou du JDR ?

Andor c’est un savant mélange entre le JDR et le jeu de plateau. On joue sur un plateau, mais nos personnages évoluent. Ils peuvent augmenter leurs caractéristiques et leur équipement. Plus vous avez de points de vie pus vous aurez de dés de combats. Vous pouvez augmenter votre niveau dans les boutiques, acheter des armes, des faucons pour échanger des objets avec vos alliés au loin. Il faudra explorer les zones de brouillard pour découvrir de bonnes ou de mauvaises surprises. Les héros auront une quête aléatoire à réaliser chacun. De plus chaque mission est une histoire avec un objectif commun pour les héros, elle est représentée par une série de carte qui s’enchaine en fonction du temps qui passe.

Andor aux 35h

Alors les personnages sont aux 35h, ils ont 7h d’activités par jour. Se déplacer d’une case coute 1h, se battre un tour coute 1h. A vous de voir comment vous dépensez votre journée. Il est possible de faire des heures supp et de travailler 8h voir 10h par jour. Mais ça fatigue les heures supp, alors travailler de nuit coûte des points de vie. Mais bon des fois c’est important d’avancer. Car le jeu est en nombre de jour limité. Sur la droite du plateau il y a des cases avec des lettres représentant un calendrier. Et sur certaines cases on place des événements, quand le jour arrive une petite invasion de bestiole peut arriver, des renforts également…

On a dépassé Andor !!!

Comment gagner ? 1 remplir sa mission solo, 2 remplir la mission commune, 3 avant la fin du calendrier. Et pour perdre c’est l’inverse il faut finir le calendrier sans avoir accomplis ses missions. Et voici mon gros coup de gueule sur le jeu. Le calendrier avance vite, et plus on avance plus il va vite. Je ne comprends pas que le calendrier perde une journée lorsque l’on tue une créature. On perd déjà du temps à aller la voir sur sa petite case, on re-perd quelques heures pour lui enfoncer une épée dans le crane et si on arrive à le tuer paf on perd une journée complète comme récompense de cet acte héroïque. Sauf que tuer une créature fait avancer le calendrier d’une journée et que la nouvelle journée va peut-être (souvent) faire apparaître une nouvelle créature sur le plateau grâce à une case évènement. Donc pour avoir tué une créature je perds une journée voir deux, le nombre de créature reste le même, mais mes missions n’ont peut-être pas bougées d’un pouce. Le coup de gueule est maintenant passé.

Must be the reason why there’s a monster in my castle

Alors les petites bêtes bien mignonnes qui parcourent la terre d’Andor ont un mode de déplacement très pratique. Des petites flèches situées sur le plateau indique la direction que va suivre la créature, car son but est de conquérir le château d’Andor. Elles sont très gentilles car elles n’attaquent pas les héros, elles se défendent seulement. Par contre si, une créature atteint la case du château elle va remplir un espace du château, et votre château est totalement envahi au bout de 2 créatures à 4 joueurs. Si vous êtes moins de joueurs le nombre de case château à remplir est plus important, il est même possible d’amener des paysans dans le château pour rajouter une case. Par contre les monstres sont des fans inconditionnels de Bezu puisque deux monstres sur une même case c’est impossible. Ils préfèrent être à la queue leu leu. Donc autant vous dire que laisser les monstres n’est pas une bonne option puisqu’ils vont très vite arriver au château. Les tuer fait avancer le calendrier vitesse grand V. Mais comment fait-on ?

Bilan : une petite soupe et après Andor

Un jeu bien difficile non pas par la difficulté de réaliser une action mais dans l’optimisation du temps. Si vous mettez les moyens les gros monstres seront vaincus. Par contre faire un allez retour sur la carte équivaut presque à un échec. Donc les missions solo aléatoires du début y sont pour beaucoup pour la réussite ou non d’un scénario. Un jeu coopératif qui reste beau, les pouvoirs des personnages sont utiles et cohérents et des règles nombreuses mais presque toutes expliquées sur les cartes ou sur le plateau. Les missions sont très bien pensées et certaines nouvelles missions commencent à sortir grâces aux joueurs créatifs. C’est là la preuve que c’est jeu de qualité.

A FUMBLES ON A REMARQUÉ

  • + Une ambiance bien retranscrite
  • + Des missions biens pensées et qui peuvent se rejouer en évènements aléatoires
  • + Une mission tutoriel pour apprendre les règles en jouant
  • - Les monstres fans de Bézu
  • - Le calendrier avance d’un jour par monstre tué, ARGGGG

INFORMATIONS

  • Année : 2012
  • Nombre de joueurs : 2 à 4 joueurs
  • Thème : Coopération
  • Temps moyen de jeu : 90 minutes
  • Age minimum : A partir de 10 ans
  • Auteur : Michael Menzel
  • Editeur : Iello
  • Illustrateur : Michael Menzel

NOTE

de-5-big.png

mercredi 10 décembre 2014

Test - L'île Interdite

118-ile-interdite.jpg

A Fumbles on aime tout ce qui brille et les jeux en coopération. L'Ile Interdite réuni ces deux critères et permets aux joueurs d'incarner au choix un explorateur, un plongeur, un navigateur, un messager, un ingénieur ou un pilote d'hélicoptère afin de s'engager dans une chasse au trésor sur la légendaire île des Atlantes aux divers lieux aussi majestueux que dangereux afin de récupérer les quatre reliques permettant de contrôler les éléments terre, eau, feu et air. Mais attention toutefois à vote avancée dans l'île, car vous n'êtes pas le bienvenue dans ce lieu et elle vous le fera savoir : à mesure que vous progresserez dans ses terres, l'île va petit à petit s'immerger pour finir complètement engloutie sous les flots. S'engage alors une course contre la montre car le seul moyen de survivre est de récupérer les quatre reliques afin de quitter cette île définitivement.

A FUMBLES ON A REMARQUÉ

  • + Un jeu simple à comprendre et facile à utiliser
  • + Du très beau matériel de jeu
  • + Plusieurs niveaux de difficultés qui sauront vous mettre la pression
  • + Un véritable jeu de coop, toute entorse à cette règle pourra vous coûter cher
  • + Des personnages tous différents avec un pouvoir unique
  • - On peut mourir très rapidement

INFORMATIONS

  • Année : 2010
  • Nombre de joueurs : 2 à 4 joueurs
  • Thème : Chasse au trésor / Coopération / Réflexion
  • Temps moyen de jeu : 30 minutes
  • Age minimum : A partir de 10 ans
  • Auteur : Matt Leacock
  • Editeur : Cocktail Games
  • Illustrateur : C. B. Canga

NOTE

de-5-big.png

lundi 24 novembre 2014

Test - The Island

113-the-island.jpg

A Fumbles on aime bien les trésors. Alors on fait une partie de The Island. Le jeu prend part sur l’ile de l’Atlantide. Les chercheurs se sont tous dépêchés pour récupérer un maximum de trésors et malheureusement l’ile est en train de couler. A vous de sauver un maximum de meeple (personnage) et surtout ceux avec le plus grand nombre de trésor, ce qui est inscrit sous le meeple et que seul vous savez au début de la partie. Faite leurs prendre une barque pour aller vers les iles les plus proches. Mais attentions aux requins qui mangerons les nageurs imprudents et aux baleines qui se font un plaisir de couler vos barques, il parait que des serpents de mer sont aussi au rendez-vous. Faite bouger vos personnages, puis faite couler l’ile en retirant une tuile du plateau, activez l’effet de la tuile et enfin déplacez les monstres marins. Si la tuile volcan est révélée le jeu est fini et on compte les trésors amassés par chaque équipe sur les iles.

A FUMBLES ON A REMARQUÉ

  • + Un jeu de toute beauté
  • + Le principe de couler l’ile en retirant les tuiles du plateau de jeu
  • + Le bluff (Non c’est que des explorateurs sans trésors dans cette barque alors lui faite pas de mal)
  • - Choisissez des amis qui savent perdre en beauté

INFORMATIONS

  • Année : 2012
  • Nombre de joueurs : 2 à 4 joueurs
  • Thème : Réflexion
  • Temps moyen de jeu : 45 minutes
  • Age minimum : A partir de 08 ans
  • Auteur : Julian Courtland-Smith
  • Editeur : Asmodee
  • Illustrateur : Stéphane Gantiez

NOTE

de-4-big.png

lundi 9 septembre 2013

Test - Blood Bowl : Team Manager

85-blood-bowl-team-manager.jpg

Fumbles est le premier sponsor du tournoi de Blood Bowl. Ici vous jouez avec des cartes et vous incarnez les différentes races qui participent au tournoi (Humains, Elfs, Nains, Orcs, Skavens, Chaos). Et vous allez participer à une saison entière pour essayer de remporter le plus de fans et devenir l'équipe la plus appréciée du championnat. Pour ce faire vous allez disputer des matchs contre les autres joueurs et jouer vos cartes de monstres. Si votre équipe est plus forte à la fin du match vous remportez les bonus du match : des aides extérieurs (un soigneur, un mage qui lance des boules de feu…), un entrainement spécial pour votre équipe, des stars pour renforcer votre équipe et des fans bien sûr. Chaque semaine un évènement spécial pourra mettre en grève les arbitres, favoriser la violence, etc… Mettez vos adversaires a terre et piétinez les, prenez des stimulants pour augmenter vos forces, mais sans que l'arbitre ne vous remarque sinon vous serez expulsé.

A FUMBLES ON A REMARQUÉ

  • + Ambiance Blood Bowl (triche, violence, humour et les pom pom)
  • + Les races bien définies et différentes
  • - Les Skavens un peu au-dessus des autres
  • - Seulement 6 équipes

INFORMATIONS

  • Année : 2011
  • Nombre de joueurs :2 à 4 joueurs
  • Thème : Gestion / Sport
  • Temps moyen de jeu : 90 minutes
  • Age minimum : A partir de 14 ans
  • Auteur : Jay Little
  • Editeur : Edge Entertainment
  • Illustrateurs : Christopher Burdett

NOTE

de-3-big.png